La BCN Actualites et medias Actualités Un ralentissement de l’inflation à prendre avec précaution

Un ralentissement de l’inflation à prendre avec précaution

Economie

15.11.2022 , par Arnaud Chatagny, collaborateur Trésorerie & Négoce

Après avoir progressé de manière continue depuis le printemps 2021 avec la réouverture de l’économie suite au Covid, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont montré des premiers signes de ralentissement.

Alors que l’inflation s’élevait à 8,2% un mois auparavant, les prix ont augmenté de 7,7% en rythme annualisé en octobre, soit le niveau le plus bas depuis janvier. Peut-on toutefois en déduire que le pic d’inflation est derrière nous? Rien n’est moins sûr. Au-delà du chiffre publié, il convient d’analyser plus en détail les différents facteurs qui ont engendré ce ralentissement.

Les prix des biens de première nécessité les plus touchés

Selon les chiffres publiés par le département du Travail américain, les domaines qui affichent des baisses significatives sont pour la plupart de nature discrétionnaire comme par exemple les billets d’avion, les voitures d’occasion et dans une moindre mesure les vêtements. Les prix des biens de première nécessité ont quant à eux tous augmenté. D’une année à l’autre, les coûts du logement ont crû de 6,9%, les prix des aliments de 10,9% et ceux de l’énergie de 17,6%. 

Concernant l’alimentation, le renchérissement est en réalité encore plus important pour les ménages à faibles revenus, puisque le chiffre global est atténué par la réduction des prix des aliments consommés à l’extérieur du domicile. De plus, les prix de l’énergie, qui se situent déjà à un pic depuis 20 ans, devraient probablement se maintenir à des niveaux élevés avec l’arrivée des températures hivernales et l’augmentation de la demande.

Une inflation ancrée 

Si ce ralentissement est incontestablement bienvenu, l’ampleur de la réaction du marché peut sembler exagérée et les prochaines décisions de la Réserve fédérale américaine se baseront probablement sur plus d’éléments que la publication mensuelle d’un indicateur. La persistance des prix élevés de l’énergie et de l’alimentation et leurs répercussions sur l’ensemble des acteurs économiques pourraient ancrer l’inflation pour une période plus prolongée.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.