La BCN Actualites et medias Actualités Protégez-vous contre les abus sur Internet!

Protégez-vous contre les abus sur Internet!

BCN

14.04.2022

Le nombre d’escroqueries sur Internet auprès des particuliers et entreprises en Suisse affiche un record sans précédent en ce début d’année. Les clients de la BCN n’échappent pas non plus aux cybercriminels qui redoublent d’ingéniosité pour subtiliser des sommes parfois importantes aux victimes.

Notre recommandation: soyez prudent avec toute sollicitation inattendue et vérifiez scrupuleusement l’identité de votre interlocuteur. Même si le risque zéro n’existe pas, en développant les bons réflexes, vous vous prémunirez de toute mauvaise surprise.

1. Méfiez-vous de tout message suspect

Tout commence généralement par un e-mail ou un SMS en apparence plausible. Vérifiez scrupuleusement l’expéditeur: l’adresse e-mail est-elle orthographiée correctement? Le nom de domaine est-il rigoureusement exact? La signature coïncide-t-elle avec l’adresse e-mail?

Ensuite, contrôlez bien la cohérence du message. La demande est-elle bien pertinente? Repérez les éventuelles fautes d’orthographe dans le message. Prenez garde aux demandes «urgentes» que l’on vous demande de garder «confidentielles».

Surtout, évitez de cliquer sur un lien ou une pièce jointe. Vous pourriez infecter votre ordinateur avec un cheval de Troie ou un autre virus et en payer les conséquences plusieurs semaines après l’infection.

2. En cas de doute, réagissez vite!

Vous avez un doute, vous pensez avoir été piraté?

Réagissez immédiatement et contactez notre Hotline e-services pour les informer. La rapidité est la clé pour éviter des dégâts trop importants.

 Hotline e-services

Si vous rencontrez un problème avec votre carte, vous pouvez la bloquer dans votre app Viseca One. Contactez ensuite l’émetteur de la carte afin d’annoncer les transactions frauduleuses.

 Gérez votre carte dans Viseca One

3. Renseignez-vous sur les nouvelles pratiques

Les hackers savent être créatifs et jouer avec l’actualité pour trouver de nouvelles méthodes pour détourner des sommes plus ou moins importantes. Voici deux exemples recensés dernièrement.

Fraude au support technique
L’écran de la victime devient totalement noir. Un message apparaît invitant à contacter un numéro de téléphone prétendument relié au help-desk d’une société technologique. La victime appelle le numéro indiqué et son correspondant lui indique que l'ordinateur est infecté par un virus. Afin de régler le problème, le faux opérateur demande à prendre la main à distance sur l'ordinateur de la victime. En continuant de manipuler la victime, le faux opérateur réussit à faire des paiements avec la carte de crédit du client ou à saisir des ordres dans l'e-banking.

 En savoir plus sur ce type de fraude

Faux appels aux dons
Des criminels profitent de la générosité de la population pour récolter des fonds ou des numéros de cartes de crédit au moyen de courriels frauduleux.
Le conflit en Ukraine ne fait pas exception. Les autorités mettent en garde contre de prétendues annonces et faux appels aux dons diffusés par courriel, dont le but n’est autre que de soutirer de l’argent aux internautes désireux de faire preuve de solidarité.

 Lire la suite de l'article

4. Anticipez - Formez-vous

Il n'est jamais trop tard pour apprendre! Avec les formations EBAS, vous pouvez continuer à développer vos connaissances en matière de sécurité sur Internet (thématiques à choix).

 « eBanking – en toute sécurité ! »

 Vers le haut