La BCN Actualites et medias Actualités «We Tweak réalise déjà sa deuxième levée de fonds»

«We Tweak réalise déjà sa deuxième levée de fonds»

PME

14.09.2022 , par Elodie Aubert, créatrice de contenus économiques

Deuxième partie de notre rencontre avec David et Filipe Santos, lauréats 2021 du Prix BCN Innovation. Dans le premier épisode, nous vous racontions le changement de nom de leur projet, la première levée de fonds effectuée par les deux frères et l’engouement que leur projet a pris en quelques mois. Place maintenant aux perspectives de We Tweak.

N’avez-vous pas peur que la lune de miel s’arrête brutalement?
David: Non, nous avons, au contraire, peur de pas réussir à aller aussi vite que ce que voudrait le marché. Tout en étant conscient qu’une start-up ne peut se déployer que par ce qu’elle apporte de nouveaux à ces clients… nous y travaillons corps et âme. 
Filipe: Tout continue de s’emboîter comme nous l’espérions jusqu’ici. Nous avons eu l’honneur d’accueillir 15 premiers investisseurs qui ont accepté de nous soutenir et qui adhèrent aux valeurs de WeTweak. Même si nous avons de l’ambition, nous continuons cependant de garder les pieds sur terre et nous savons pertinemment où nous ne souhaitons pas aller.  

En voyant l’ampleur que prend le projet, on peut imaginer que la tentation de l’international est forte?
David: Pour être tout à fait honnête, oui, dans le sens du déploiement international, car notre clientèle est déjà présente dans plus de 150 pays. Notre ancrage régional est très important pour nous et nous avons la volonté de continuer à nous développer à Neuchâtel, tout en nous entourant d’investisseurs internationaux. 

Et travailler entre frères, c'est comment?
Filipe: Avant, nous faisions uniquement de la musique ensemble, maintenant nous avons notre projet, nous passons nos journées ensemble et c’est génial. Nous sommes francs et honnêtes envers l’autre.
David: Oui, je confirme, nous nous faisons entièrement confiance, nous sommes transparents et c’est ce qui nous permet d’avancer avec autant d’intensité dans ce projet. N’oublions pas notre 3e cofondateur, Marcello Bragadin, qui veille au déploiement de notre technologie en tant que CTO. 

Quelles sont les ambitions pour We Tweak d’ici à fin 2022?
Filipe: L’objectif principalement est la deuxième levée de fonds qui nous permettra de recruter une dizaine de personnes supplémentaires, pour maintenir l’infrastructure, principalement dans le domaine de l’IT et le marketing pour développer des contenus sur les réseaux sociaux.
David: En décembre nous souhaitons être à même de sortir la première version de la plateforme we-tweak.com en mode public. Si nous y parvenons dans ce délai, nous aurons six mois d’avance par rapport au business plan que nous avions élaboré pour la participation au Prix BCN Innovation. Une fois la plateforme lancée, nous ambitionnons 1 million d’utilisateurs d’ici à fin 2023. Mais bien évidemment, tout est lié à notre Serie A1, la deuxième levée de fonds que nous venons de démarrer. Et si on parle moins business mais plus philosophie, nous aimerions mettre en lumière les talents locaux et suisses qui doivent bien souvent s’exporter à l’international pour percer. En quelque sorte, réussir à leur donner ce coup de pouce que le Prix BCN innovation à lui contribué pour nous. Nous souhaitons être un accélérateur de talents.

Un scoop, une exclusivité à nous révéler? 
Filipe: Nous travaillons actuellement sur plusieurs partenariats avec des artistes d’envergure mondiale et des acteurs importants de l’industrie musicale. Nous espérons pouvoir dévoiler quelques noms prochainement, lors du pré-lancement de la plateforme we-tweak.com dès cet automne.
David: Tout va très vite, nous sommes également en négociation avec les Studios Abbey Road à Londres, où les Beatles ont enregistré la plupart de leurs chansons, qui nous ont fait part de leur intérêt pour de futurs partenariats. Nous évaluons ensemble de quelle manière une collaboration pourrait se concrétiser prochainement. Il y a en tout cas un intérêt d’Universal Studios, dont fait partie Abbey Road, pour prendre part au projet, comme d’autres labels. 

Un mot pour conclure? 
Filipe: Merci à la BCN de nous avoir aidé à concrétiser ce projet, nous allons tout faire pour honorer le Prix et la confiance qui nous a été attribuée. 
David: Et pour les entrepreneurs, si je peux leur livrer un message, c’est de ne jamais rien lâcher, l’important étant le voyage et non la destination.

 Vers le haut