Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

Image banniere
La BCNActualités et médiasActualitésPlusieurs propriétaires mais un seul objectif: la santé de la population des Montagnes
Version imprimable

Plusieurs propriétaires mais un seul objectif: la santé de la population des Montagnes

PME

11.06.2019 , par Marie-Laure Chapatte, responsable Communication & Pôle économique

Construit en plusieurs étapes dès 1904, le bâtiment qui s’ouvre sur la rue Numa Droz à La Chaux-de-Fonds a traversé l’histoire, comme le raconte cet article.

Dédié dans un premier temps à l’industrie horlogère, cet ensemble a ensuite servi pour la fabrication des premières télévisions avant d’être réaffecté à l’élaboration d’écrins pour l’horlogerie, puis d’être transformé en ateliers visant la réinsertion professionnelle. C’est donc une transformation radicale qui s’est opérée ici, au cœur de la métropole horlogère. Et le mot «opéré» n’est pas choisi au hasard. En effet, depuis le début de l’année, la clinique Volta (anciennement de La Tour) s’y est installée, rejoignant ainsi la Permanence Volta, ouverte une année plus tôt et accessible tous les jours de l’année, la Ligue pulmonaire neuchâteloise et plusieurs cabinets médicaux. 

Deux salles d’opération
Cette réalisation en PPE – qui donne naissance au centre médico-chirurgical Volta - est l’aboutissement d’un projet de longue date. «Ce sont de jolis espaces où nous avons pu mettre en place un projet médical multifacettes performant», se félicite le docteur Pierre-François Blaser, président du Conseil d’administration de la clinique Volta, en dévoilant le plateau technique, les deux salles d’opération ultra-modernes et les 7 chambres d’hospitalisation. Le tout sur un étage afin de faciliter les soins et la prise en charge des patients. Une verrière classée au Patrimoine de l’UNESCO présente par ailleurs un panorama de choix aux médecins en pause.

Projet immobilier exigeant

D’un autre côté du bâtiment, la terrasse de la Ligue pulmonaire neuchâteloise offre également une vue époustouflante. «Notre objectif est d’améliorer la qualité de vie des patients qui ont des pathologies pulmonaires, mais également leur offrir des lieux de rencontre, de la joie de vivre», explique Marc Marechal, directeur.
La prouesse immobilière est vraiment de taille. Tout d’abord, les différents acteurs ont d’abord planché sur d’autres projets – parfois ensemble, parfois séparément - pour trouver un bâtiment qui puisse les accueillir, qui soit très accessible et situé au centre-ville.

Défi de la répartition

Ensuite, la gestion de la PPE, et notamment la répartition exacte de ces locaux historiques, a constitué une épreuve supplémentaire. «C’est vrai que ce bâtiment a présenté un grand défi au niveau de l’architecture, par sa complexité, mais hormis quelques détails de finition à régler, c’est désormais un outil de travail très intéressant», estime Pascal Locatelli, directeur de la clinique Volta et administrateur de la Permanence. Marc Maréchal insiste sur ce point en cas de bien en PPE: «Mon conseil, c’est de prendre une gérance qui a une grande expertise en la matière, pour gérer les espaces communs, les travaux et les finances liés à ces espaces.»
Quant à la question du financement, elle a été réglée par les différentes parties avec leur prestataire, la Banque Cantonale Neuchâteloise ayant été impliquée à plusieurs reprises. «Nous avons eu la chance de pouvoir contribuer à ce projet, qui fait vraiment sens pour la région et pour sa population», se félicite Laila Cinotti, responsable Entreprises des Montagnes neuchâteloises à la BCN.
Aujourd’hui, la présence de la clinique, de la permanence et de la Ligue sur un site unique permet d’importantes synergies, qui se traduisent déjà par de précieux gains de temps. 

Montée en puissance de l’ambulatoire

Si la concurrence est bien réelle, avec le site chaux-de-fonnier de l’Hôpital neuchâtelois et la clinique Montbrillant, l’engagement des médecins et la qualité des prestations restent les facteurs clés de succès. «Demain, les interventions réalisées en ambulatoire vont prendre toujours plus de place dans le système de santé, souligne Pierre-François Blaser. Nous souhaitons exceller en la matière pour nous développer encore davantage. Cela passe également par une grande flexibilité.» Et une gestion rigoureuse des charges, surtout dans un univers de la santé en mutation. «Les tarifs nous concernant seront également revus en 2020 et cela pourrait remettre en cause certains projets, comme le foyer de jour dédié aux patients», explique le directeur de la Ligue pulmonaire.
Toutes ces entités réunies représentent une petite centaine de collaborateurs. Ce fourmillement, dans le bâtiment désormais bien identifié au cœur de la ville, se veut au service de la population des Montagnes neuchâteloises. 

En bref

Permanence Volta
20 collaborateurs et 15 médecins indépendants
Inaugurée en 2018
https://permanencevolta.ch

Clinique Volta
30 collaborateurs
Fondée en 1955
https://cliniquevolta.ch

Ligue pulmonaire neuchâteloise
Fondée en 1906
40 collaborateurs
https://lpne.ch

 

 Vers le haut