La BCN Actualites et medias Actualités Le métal jaune sous pression

Le métal jaune sous pression

Finance

10.05.2022 , par Yasmine Einaudi, collaboratrice Trésorerie & Négoce

Valeur refuge, l’or a dans un premier temps bénéficié de la résurgence de l’épidémie en Chine et de la situation géopolitique tendue en Ukraine pour franchir la barre des 2'000 dollars l’once. Les gains sur l’alliage sont toutefois restés limités, principalement en raison de l’accélération de la hausse des prix.

En effet, les derniers indicateurs économiques ont confirmé une progression de l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis, de 8,5% en mars (l’indice d’avril sera dévoilé ce mercredi), soit le niveau le plus élevé depuis 1981. Parallèlement, le marché du travail s’est resserré, avec notamment un niveau historique d’offres d’emploi. Ceci exerce une pression à la hausse sur les salaires, dans un contexte déjà marqué par une inflation record.

Déclarations plutôt rassurantes

Afin de lutter contre cette inflation, la Réserve fédérale américaine (Fed) a accéléré le resserrement de sa politique monétaire. L’institut a relevé son principal taux d'intérêt d'un demi-point comme attendu par le marché et annoncé qu'elle commencerait à réduire son portefeuille d'actifs à partir du mois prochain. La vigueur de ce changement rend la détention de métal jaune moins attrayante que les obligations d’Etat. L’alliage a tout de même pu récupérer une partie de ses pertes suites aux déclarations de Jerome Powell. Les investisseurs anticipaient des hausses de taux plus agressives dans les prochains mois à venir mais le président de la Fed a stipulé qu’il n'envisageait pas de relever activement les taux directeurs de 75 points de base lors des prochaines réunions.

Si le scénario actuel prévoit une baisse du prix des métaux précieux, il faut tout de même tenir compte de la situation géopolitique incertaine. En cas de nouvelle escalade de tension entre l’Ukraine et la Russie, le rebond du sentiment du risque redonnerait un nouvel élan au métal jaune. A l’inverse, si les pourparlers de paix aboutissent à un accord, les détenteurs d’or seraient menacés par l’affaiblissement général des valeurs refuge.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo. 

 Vers le haut