La BCN Actualites et medias Actualités La Suisse, un modèle économique résilient

La Suisse, un modèle économique résilient

Economie

17.01.2023 , par Nicolas Schwaar, Conseiller Private Banking

Impossible d’évoquer 2023 sans parler du ralentissement de la croissance mondiale et des risques de récession. En Suisse cependant, le recul devrait être modéré par rapport à celui des pays voisins. Le Secrétériat d’Etat à l’économie (SECO) prévoit un taux de croissance de 0,7% soutenu par une consommation intérieure solide et dynamique.

Les tendances récessionnistes de nos principaux partenaires commerciaux se feront principalement sentir au niveau des exportations. Les nuages s’accumulent à l’horizon pour l’industrie des machines, des équipements et des métaux (MEM). Après une année 2022 débutée en fanfare, la branche a récemment enregistré un important renversement de tendance. On note toutefois que l’important différentiel d’inflation au niveau des prix à la production devrait réduire les tensions sur les marges des entreprises suisses.

Des chiffres record pour l'horlogerie 

A l’opposé, malgré l’inflation et les incertitudes géopolitiques, le segment de l’horlogerie enchaîne les exercices record avec des exportations qui pourraient franchir le cap des 25 milliards de francs en 2022. Les montres de luxe sont devenues des objets d’investissement très prisées partout dans le monde. Avec plus de 10 millions de millionnaires recensés sur la planète, ces garde-temps «swiss made» produits chaque année restent moins nombreux que les personnes qui ont les moyens de se les offrir.

Le tourisme reprend son cours 

Quant au tourisme, les nuitées hôtelières devraient retrouver leur niveau d’avant-crise durant l’hiver 2023/2024. Le segment est soutenu par la forte demande intérieure. L’été 2022 a en effet confirmé que la tendance des Suisses à prendre des vacances au pays se poursuit. Pour les hôtes étrangers, la force du franc rend la Suisse plus chère, mais le renchérissement des salaires plus élevé à l’étranger atténue l’effet négatif du taux de change.

Un faible taux de chômage 

Sur le front de l’emploi, après une évolution extrêmement positive l’an dernier, la croissance s’essouffle et le taux de chômage ne devrait pas se réduire beaucoup plus. D’un point de vue historique, le marché du travail reste pour autant très robuste. Une fois encore, le modèle économique suisse fait preuve d’une belle résilience.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo