La BCN Actualites et medias Actualités La parenthèse des taux négatifs bientôt refermée?

La parenthèse des taux négatifs bientôt refermée?

Economie

06.09.2022 , par Fabio Muccigrosso, gérant de fonds

Dans cette vidéo du Pouls des marchés, Fabio Muccigrosso, gérant de fonds à la BCN, détaille l'inexorable hausse des taux d'intérêts.

Les nouvelles économiques continuent de signaler un ralentissement de la croissance mondiale. En Europe, une série de facteurs extraordinaires comme la sécheresse ou l’arrêt momentané du gazoduc Nord Stream 1 ont propulsé les prix de l’électricité sur des niveaux extrêmes. En France par exemple, les prix au mégawattheure ont culminé à 1'100 euros, soit 10 fois plus que la moyenne.

Les tensions sur les prix de l’énergie conjuguées aux faibles statistiques publiées en août (production industrielle en recul, indice des directeurs d’achat en zone de contraction, etc.) indiquent un ralentissement de l’activité pour l’hiver, avec une récession probable dès le 4e trimestre.

Aux Etats-Unis, le secteur immobilier s’essouffle en raison de la hausse des coûts d’emprunt qui se répercute sur la demande des investisseurs. Les ventes de maisons neuves ont chuté de 12,6% en juillet, tombant à leur plus bas niveau depuis 2016. Du côté des bonnes nouvelles, on notera que la mesure préférée de la Réserve fédérale américaine (Fed) pour suivre l’inflation (indice PCE) a baissé pour la première fois depuis avril 2020 à 4,6%. Cela tend à confirmer que le pic d’inflation est derrière nous, mais ce renchérissement reste toujours bien au-delà de l’objectif de 2%.

Hausse de la BNS

Ainsi, d’autres hausses de taux sont justifiées de la part de la banque centrale. D’ailleurs, dans son discours lors du symposium de Jackson Hole fin août, Jerome Powell a été très clair sur la nécessité de poursuivre le resserrement monétaire pour juguler l’inflation, même si cela pouvait causer une récession. Dans ce contexte, les marchés suivront avec attention les prochaines réunions de politique monétaire du mois de septembre. La fermeté du message du président de la Fed suggère qu’un relèvement de 75 points est probable aux Etats-Unis. En zone euro, un mouvement de même ampleur ne peut être exclu après que l’inflation ait atteint un nouveau pic à 9,1%. En Suisse finalement, la Banque nationale suisse semble prête à refermer la longue parenthèse des taux négatifs par le biais d’une hausse de taux de 50 points le 22 septembre prochain.    

 Vers le haut