La BCN Actualites et medias Actualités Vers des achats frénétiques cette fin d’année

Vers des achats frénétiques cette fin d’année

Economie

01.12.2021 , par Michelle Monnier, conseillère Private Banking

Les consommateurs font fi de l’inflation et achètent plus que jamais. Les derniers chiffres relatifs aux dépenses des ménages donnent l’image d’une consommation en plein boom.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont accéléré en octobre (+1,7% en glissement mensuel contre une progression de 0,8% en septembre), dépassant ainsi de 20% leur niveau pré-Covid. En Europe, les dépenses des ménages se maintiennent à des niveaux records tandis que l’indice PMI de l’activité de services se redresse à 56,6 en octobre. Il atteint ainsi son plus haut niveau depuis trois mois et confirme une demande intérieure robuste.

La tendance va-t-elle se poursuivre? Quelques risques pointent à l’horizon. Tout d’abord, la Chine, pilier de la demande mondiale, verrait la dynamique de ses dépenses ralentir si la déroute du groupe Evergrande venait à faire éclater l’ensemble de son marché immobilier. Aux Etats-Unis, l’enquête de l’Université du Michigan montre que les consommateurs sont devenus moins optimistes quant aux perspectives pour leur propre finance, en raison d’une inflation au plus haut depuis 30 ans. Finalement, la pandémie, qui refait la une des journaux, pourrait avoir un impact négatif sur la consommation, notamment si des confinements similaires à celui de l’Autriche se multipliaient.

Si ces risques ne sont pas à sous-estimer, ils sont actuellement contrebalancés par une santé financière sans précédent des consommateurs. Ainsi, une bonne partie de l’épargne historique accumulée par les ménages durant la pandémie (estimée à 600 milliards d’euros en zone euro et 2’500 milliards de dollars aux Etats-Unis) attend toujours d’être déversée dans les rayons de magasins. A cela s’ajoute l’amélioration continue du marché de l’emploi et une hausse généralisée des salaires, particulièrement forte outre-Atlantique. Au vu de ces éléments, tout porte à croire que la consommation se maintiendra à des niveaux élevés dans les prochains mois. La saison des achats de fin d’année s’annonce frénétique. 

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.
 

 Vers le haut