La BCN Actualites et medias Actualités René Prêtre : «Un cœur n’a pas de prix»

René Prêtre : «Un cœur n’a pas de prix»

BCN

05.12.2022 , par Marie-Laure Chapatte, responsable Communication & Pôle économique

Quel est le rapport à l’argent du chirurgien cardiaque le plus célèbre du pays ? René Prêtre a accepté de répondre à quelques questions en marge d’un événement organisé par la BCN.  

Revivre la magie d'un petit (ou d'un grand) coeur qui rebat... Voilà ce qui fait toujours et encore vibrer René Prêtre, le célèbre chirurgien cardiaque pédiatrique, désigné «Suisse de l’année 2009».

Il a grandi dans la nature, au milieu d’une grande fratrie. Son enfance jurassienne le prédestinait donc à reprendre la ferme familiale, son destin sera tout autre. Cela fait plus de 40 ans qu’il manie le bistouri pour réparer cet organe vital et aujourd’hui, il exerce encore partiellement son talent au CHUV à Lausanne. 

Ce parcours exceptionnel, il l’a raconté lors d’une soirée à la prévoyance professionnelle organisée conjointement entre le magazine Générations et la BCN à l’Espace Perrier à La Tène. A cet occasion, René Prêtre a accepté de répondre à quelques questions avant de s’envoler à l’autre bout du monde pour perpétuer son savoir-faire. 

BCN_vignette_RPAlors, René Prêtre, êtes-vous plutôt cigale ou fourmi?

René Prêtre: Je suis donc plutôt fourmi (à mon corps défendant). 

Quelle est votre plus grosse folie financière?

Elle est à venir. Je cherche une maison, mais comme les prix actuellement flambent… 

Un bistouri, ça vaut combien?

Je ne sais pas vraiment, mais pas plus qu’un rasoir jetable. Donc environ quelques francs.

Un cœur a-t-il un prix?

Non, il n’a pas de prix, mais c’est un de nos organes les plus précieux.

Après seulement quelques mois, vous avez déjà renoncé à votre retraite. Pourquoi ?

Je n‘y ai pas renoncé. J’ai réduit mon activité de chirurgien à 40 %. J’ai un reste de travail à finir (académique et pour la fondation Le Petit Cœur) qui explique mon emploi encore chargé.

D’ailleurs, vous partez au Cambodge, quel est l’objectif de votre voyage ?

Reprendre le cours de nos missions. Elles sont là pour aider les enfants cardiaques, mais aussi pour former les équipes locales et même si elles fonctionnent aujourd’hui très bien, nos petits coups de pouce sont toujours importants et appréciés.

Découvrir la Fondation le Petit Cœur

Vous souhaitez maîtriser votre avenir financier ? Pensez à réaliser une planification financière !