Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésQuand notre environnement devient intelligent
Version imprimable

Quand notre environnement devient intelligent

Economie

03.09.2018 , par Olivier Nicolet, conseiller Private Banking

Comment les changements observés dans tous les pans de l'économie peuvent-ils créer de nouvelles opportunités d'investissement?

L’intelligence artificielle ou IA est un nouvel outil qui transforme de manière disruptive chaque aspect de l’économie. On parle de voiture intelligente, de machine intelligente, de ville intelligente ou de logistique intelligente. En effet, les applications potentielles sont vastes dans la robotique et l’informatique, mais aussi dans l’automobile, l’énergie, la médecine, l’agriculture, la distribution et autres secteurs. Pour les investisseurs, la question clé est de déterminer quelles sont les opportunités d’investissements et qui seront les principaux bénéficiaires de cette révolution.

Bond de productivité

Pour les grandes entreprises en panne de croissance des volumes, l’industrie 4.0 pourrait faire bondir la productivité de quelque 30% d’ici à 2030, selon plusieurs études. Conscientes de la révolution en cours, 80 % des sociétés de plus de 1000 employés réalisent déjà des investissements dans l’IA.

Nestlé par exemple a dévoilé un projet d’entrepôt intelligent, entièrement digitalisé, basé sur le système Ocado. Dans ce dernier, le ballet des robots, trieurs et drones est orchestré par un logiciel inspiré du contrôle aérien pour éviter les collisions. Les robots se déplacent à une vitesse de 4 mètres par seconde. Verdict : une préparation de commande de 50 articles se fait en seulement 5 minutes.

L'exemple Caterpillar

Dans le secteur minier, Caterpillar a été l’un des pionniers dans le déploiement de flottes de machines intelligentes avec son programme CAT Connect, qui supervise 600'000 machines. Le taux d’utilisation des machines est suivi en temps réel, ce qui permet d’optimiser la gestion des flottes, d’anticiper d’éventuelles pénuries ainsi que de mieux planifier les opérations de maintenance et de réduire le taux de machines hors d’état.

L’intelligence artificielle offre un relais de croissance aux entreprises établies qui sauront l’implémenter. Dans le même temps, certains secteurs d’activité vont disparaître et d’autres vont être créés: c’est la destruction créatrice décrite par l’économiste Schumpeter. Toutes ces solutions d’IA ont besoin de capteurs, de modules cellulaires et de connectivité pour rendre possible la communication de machine à machine. De nombreuses entreprises suisses encore méconnues mais prometteuses sont bien positionnées pour tirer profit de cet avènement. 

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.

 

 Vers le haut