Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualités«Nous avons accru notre exposition aux valeurs et aux régions plus cycliques»
Version imprimable

«Nous avons accru notre exposition aux valeurs et aux régions plus cycliques»

Finance

02.03.2021 , par Marie-Laure Chapatte, responsable Communication & Pôle économique

Les trois fonds de placement de la Banque Cantonale Neuchâteloise, qui respectent tous des engagements en matière de développement durable, ont poursuivi leur essor pour atteindre plus de 350 millions de francs investis à fin 2020. Entretien avec Victor Vogt, qui, à 32 ans, dirige l’Asset Management de la BCN.   

Comment expliquez-vous ce succès ?
Victor Vogt:
Ces fonds répondent à une réelle demande de notre clientèle et sont positionnés sur une thématique forte qui nous est chère: la durabilité. De plus, ces douze derniers mois, les possibilités d’investissement se sont développées. D’une part, les plans d’épargne en fonds ont déjà fait 600 adeptes et offrent une nouvelle solution aux investisseurs souhaitant placer leur épargne de manière régulière à partir de faibles montants. D’autre part, la possibilité d’investir les avoirs du 2e pilier dans les Fonds BCN a également contribué au développement des actifs des fonds. Dans le détail, le fonds Revenu (max. 30% d’actions) totalise 200 millions de francs et le fonds Equilibré (max. 50% d’actions) 100 millions. Si on y ajoute le fonds Actions Suisses, nous atteignons les CHF 375 millions.

Dans cet environnement très volatil de 2020, comment vos trois fonds ont-ils performé?
Malgré la crise, les trois fonds affichent une performance positive et solide en comparaison avec d’autres fonds ayant une stratégie similaire. Ils se situent en effet dans le tiers supérieur des fonds dans leur catégorie respective. Un résultat très réjouissant qui démontre la qualité du travail effectué par l’ensemble de l’équipe de l’Asset Management.

Quelle stratégie s’est particulièrement révélée payante l’an dernier ?
Le fonds Actions Suisses a affiché la meilleure performance avec une progression de 5,4% après frais en 2020, soit 1,5% de mieux que l’indice suisse SPI. Notre processus d’investissement structuré nous a permis de nous adapter rapidement au nouvel environnement et d’effectuer une sélection de titres payante. En début de crise, nous avons identifié plusieurs valeurs – Siegfried, Tecan ou Lonza –  parfaitement positionnées pour répondre à la nouvelle demande liée au Covid-19. De plus, notre surexposition aux valeurs technologiques comme Logitech, VAT ou SoftwareOne s’est également révélée judicieuse. Ces entreprises s’imposent en effet comme les grandes gagnantes de cette crise avec une digitalisation qui va encore s’accélérer. Finalement notre biais sur les petites et moyennes capitalisations à forte croissance, au détriment de certains poids lourds comme Novartis ou Credit Suisse, s’est également avéré bénéfique.

Vos fonds prennent en compte des critères de durabilité. Investir de manière responsable est-il le nouvel eldorado des investisseurs?
La tendance de la durabilité a été renforcée par la pandémie à tous les niveaux. Les entreprises ont compris que la transition énergétique ne pouvait plus être un discours de communication creux mais s’imposait dorénavant comme une urgence concrète. Les gouvernements ciblent leurs efforts de relance de l’économie sur des secteurs favorisant la transition énergétique. Les investisseurs également sont plus sensibles à cette thématique et privilégient de plus en plus les investissements labellisés comme durables. En 2020, cette tendance s’est accélérée, et dans la plupart des régions, les flux dans les fonds cotés (ETF) ayant une stratégie durable ont atteint des records.

Aujourd’hui, l’épargne ne rapporte plus rien. Si on n’est pas un investisseur aguerri, les fonds de placement restent le chemin le plus simple pour obtenir du rendement?
Effectivement et en acceptant de prendre quelques risques, investir dans un fonds permet d’obtenir un rendement supérieur à l’épargne sans nécessairement connaître les principes fondamentaux d’investissements ou suivre régulièrement la bourse. Grâce aux compétences pointues des spécialistes de l’Asset Management, les investisseurs bénéficient d’une gestion professionnelle dès un faible montant. Ils profitent aussi d’un portefeuille diversifié et équilibré, qui est géré de manière active selon un processus d’investissement éprouvé et qui respecte des principes durables. La construction du portefeuille débouche donc sur un profil risque-rendement cohérent. Les résultats historiques démontrent clairement la plus-value d’un investissement en fonds par rapport à l’épargne. En effet, sur les trois dernières années, un compte épargne aura dégagé un rendement inférieur à 0,10%, alors que sur la même période, le rendement du fonds Revenu est de 10% et celui du fonds Equilibré de 15% (au 11.02.2021),

Et pour l’année en cours, où se situent les principales opportunités?
Nous voyons le plus de potentiel dans les actions qui profitent du soutien inconditionnel des banques centrales, des programmes de relance fiscaux des gouvernements et du rebond conjoncturel. Afin de profiter de la reprise économique qui se dessine, nous avons augmenté notre exposition aux valeurs et aux régions plus cycliques. Pour les obligations, nous privilégions les emprunts d’entreprises et émergents qui sont plus rémunérateurs que les emprunts d’Etat. Enfin, l’immobilier et l’or restent des sources de diversification intéressantes. L’immobilier offre toujours un rendement attractif avec néanmoins une valorisation relativement élevée et l’or constitue un actif défensif important à conserver pour contrecarrer d’éventuels retournements de marché. 

 Découvrez les trois fonds de placement BCN

 

 Vers le haut