Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésL’immobilier, pierre angulaire de l’attractivité du canton
Version imprimable

L’immobilier, pierre angulaire de l’attractivité du canton

Economie

30.03.2020 , par Pedro Palomo, responsable Marché

Et si l'on s'extrayait, quelques instants, de la crise du coronavirus? Alors voilà un enjeu majeur que le canton de Neuchâtel pourra relever une fois cette crise surmontée: inverser la tendance démographique défavorable des dernières années. S’il paraissait illusoire il y quelques années encore, ce défi paraît aujourd’hui réaliste.

Ecrite en période de crise sanitaire, cette chronique projette volontairement le canton au-delà, vers un autre avenir. Ainsi, bien avant les derniers recensements, les autorités cantonales ont pris conscience de l’importance d’un accroissement de la population. L’impact sur les finances publiques serait tangible et les effets sur l’économie locale immédiats. Mais pour attirer de nouveaux contribuables et freiner les départs, une amélioration des conditions-cadres s’avérait indispensable. De longues démarches politiques ont abouti à une baisse marquée de la fiscalité, réforme très attendue par les sociétés, puis par les personnes physiques.

Efforts multiples

Sur le plan de la mobilité et après une lutte acharnée au niveau fédéral, une enveloppe conséquente a été obtenue pour développer nos infrastructures de transport. Des investissements financiers ont en outre été réalisés dans l’éducation, la formation, l’innovation et pour soutenir la cohésion sociale. Souvent confrontées à des situations financières difficiles, les communes n’ont eu de cesse d’œuvrer pour améliorer constamment le confort des citoyens.

Sur un socle institutionnel bien solidifié, les acteurs économiques, privés et associatifs ne ménagent pas leurs efforts. Dans des contextes conjoncturels toujours plus imprévisibles, les entreprises et leurs représentants s’engagent pour créer des emplois et faire baisser le chômage. Notre pôle technologique et nos capacités industrielles sont reconnus dans l’ensemble du pays, voire au-delà de nos frontières. Egalement réputés sur le plan national, nos événements culturels et nos nombreux clubs et sportifs d’élite font également rayonner la région.

Axe déterminant

Mais le principal atout pour renforcer l’attractivité du canton est celui de l’immobilier résidentiel. Pour séduire de nouveaux arrivants et ancrer les habitants actuels, l’accès à la propriété s’avère un axe déterminant. Pour le favoriser, tous les professionnels de la branche s’efforcent de concevoir des réalisations de qualité destinées à satisfaire les besoins des divers segments de la population. Les projets élaborés peuvent s’appuyer sur un nouveau plan directeur cantonal. Celui-ci assure un fort potentiel pour développer l’habitat, soit au travers de nouveaux quartiers ou de la valorisation de biens existants.

Depuis le début de ce siècle, les valeurs immobilières ont constamment progressé en Suisse. Le canton de Neuchâtel a globalement suivi cette tendance tout en conservant un niveau de prix concurrentiel par rapport à d’autres régions aux caractéristiques similaires. Les augmentations ont été bien inférieures à celles enregistrées dans les grandes agglomérations. Les éléments statistiques récents sont d’ailleurs publiés en cette période par les grands instituts d’analyse.

Situation favorable

La situation du marché immobilier neuchâtelois en termes de prix demeure donc favorable. Comme indiqué auparavant, longtemps considérées comme pénalisantes, nos conditions-cadres sont devenues compétitives. Si l’on ajoute à ces notions très factuelles un élément subjectif, à savoir la qualité de vie tant appréciée dans nos diverses régions, notre canton peut afficher sans le moindre complexe son attractivité. La stratégie de domiciliation promue depuis plusieurs mois par l’Etat a tout pour réussir. Gageons que tous les acteurs de l’immobilier neuchâtelois auront à cœur, lorsque la crise sanitaire sera derrière, d’appuyer cette démarche pour assurer son succès.

Une version de cet artcile est parue dans Arcinfo.

 Vers le haut