Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésLes millennials bousculent les multinationales
Version imprimable

Les millennials bousculent les multinationales

Economie

26.06.2018 , par Stéphane Paiva, conseiller Private Banking

Face à la plus grande communauté de consommateurs de l'histoire, comment les grands groupes adaptent leurs stratégies? Bienvenue dans l'univers des millenials.

La première génération ayant grandi avec l’Internet est entrée activement dans le jeu de l’économie globale. Ces «millennials», âgés de 18 à 35 ans et connectés en permanence, bouleversent à la fois l’offre et les stratégies marketing des multinationales. Ils ont atteint une phase de vie où leur consommation s’amplifie et commencent à dépenser leur argent sur une gamme toujours plus vaste de produits, obligeant les multinationales à s’adapter.

Cette génération Y forme une communauté de 2,3 milliards de personnes, certes disséminées dans le monde, mais proches par leur mécanisme d’achat. Ainsi, les millennials cultivent une forme d’opposition à la globalisation et se retrouvent dans la recherche de l’authenticité. Ils plébiscitent les produits naturels, sans OGM, en privilégiant les petites marques locales, facilement traçables. L’évolution de ces consommateurs 2.0 s’illustre par l’exemple de jeunes mamans qui privilégient les plats faits maison à la place des produits industriels donnant peu d’informations sur leur provenance et leur valeur nutritive.

Connectés et ciblés

Par ailleurs, la révolution digitale et la généralisation des mobiles a bouleversé les techniques de marketing des grandes marques. La fragmentation est venue remplacer les campagnes marketing globales. Facebook et Google, directement en contact avec ce public atomisé, attirent une part croissante des budgets marketing autrefois alloués aux publicités de masse. Par la simple loi de la démographie, les millennials sont concentrés dans les pays émergents. A cet effet du nombre vient s’ajouter le fait que contrairement aux millenials des pays matures qui ont perdu confiance en l’avenir, ils estiment que les conditions de vie qui les attendent seront meilleures que celles de leurs parents et sont donc très enclins à consommer.

En 2035, le revenu moyen des millennials chinois devrait être supérieur à celui de leurs pairs nord-américains. Une bonne nouvelle pour les entreprises du secteur du luxe en Suisse car un tiers de cette génération chinoise déclare être très susceptible d’acheter une montre suisse. A chaque entreprise d’intégrer ces nouveaux paradigmes pour se positionner face à la plus importante génération de consommateurs de l’histoire.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.

 Vers le haut