Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésLes fusions et acquisitions battent leur plein dans une mer favorable
Version imprimable

Les fusions et acquisitions battent leur plein dans une mer favorable

Finance

03.07.2018 , par Adrien Burkhalter, stagiaire Marketing & Communication

Le climat économique est favorable aux fusions et aux acquisitions en Suisse, comme en témoignent les chiffres du premier semestre, publiés par KPMG. Par ailleurs, sept entreprises ont fait leur entrée à la bourse helvétique.

Les voyants économiques sont au vert. Cette discrète embellie aboutit sur une augmentation des investissements, notamment en private equity. Depuis le début de l’année, ceux-ci progressent de quelques points comparés à une année 2017, déjà riche matière de fusions et acquisitions, selon le dernier rapport de KPMG.

168 opérations à croix blanche

Le secteur pharmaceutique et l’industrie des biens de consommation ont été les plus convoités par l’ensemble des investisseurs. Sur le premier semestre, les opérations M&A – comme on les appelle dans le jargon financier - se sont élevées à 78 milliards de dollars pour 168 opérations impliquant une participation suisse. Sur la même période de l’année passée, ce montant représentait 69,3 milliards de dollars. Cette augmentation de 12,5% confirme la tendance à la hausse depuis quelques années.

Nestlé très actif

Parmi les transactions marquantes, dans le secteur financier, nous pouvons énoncer l’accord de 2,75 milliards de dollars pour l'achat de l'unité de paiement de l'opérateur suisse de change, SIX Group, par la compagnie française Worldline. Dans l’industrie des biens de consommation, Ferrero SpA a acquis la structure de confiserie américaine de Nestlé pour un montant s’élevant à 2,5 milliards de dollars, toujours selon le rapport de KPMG. L’opération la plus onéreuse dans ladite industrie est celle de Nestlé ayant acquis pour 7,15 milliards de dollars le droit exclusif de la distribution des produits Starbucks en magasin. 

Mouvements dans la pharma

L’industrie pharmaceutique essuie le plus d’opérations de fusions et acquisitions avec un volume de transaction atteignant 26 milliards de dollars. Saudi Basic Industries Corporation a acheté une participation de 25% dans Clariant, le leader chimique. Le susdit rapport mentionne que Novartis a décidé pour des motifs stratégiques de vendre sa part dans la coentreprise de Consumer-Healthcare à GlaxoSmithKline pour 13 milliards de dollars. De surcroît, Novartis a obtenu un accord pour 8,7 milliards de dollars pour l’acquisition de AveXIS, une entreprise spécialisée dans les maladies génétiques. 

Sensirion en ouverture

S’agissant des introductions en bourse, sept entreprises ont fait leur apparition au sein de la bourse suisse depuis le début de l’année, malgré une baisse de 27% des IPO au niveau mondial. Sensirion, producteur de capteurs, a ouvert le bal de manière fracassante à la mi-mars; le prix d’émission a été dépassé de 30% à l’ouverture de la bourse. Ensuite, Medartis, entreprise spécialisée dans les fixations chirurgicales, a rejoint la bourse helvétique avec une IPO aussi réussie. Deux entreprises suisses ont aussi opéré le cap de la cotation le mois dernier : le groupe de luxe Lalique et le fabricant de machines KlingelnBerg.

 

 Vers le haut