La BCN Actualites et medias Actualités «Le Prix BCN Innovation nous a permis d'activer des leviers importants»

«Le Prix BCN Innovation nous a permis d'activer des leviers importants»

PME

13.09.2022 , par Elodie Aubert, créatrice de contenus économiques

Lauréats du Prix BCN Innovation 2021, David et Filipe Santos, les deux frères de Fragment Audio – devenu We Tweak depuis – ont vu les planètes s’aligner et l’attrait pour leur projet s’amplifier en six mois seulement. Installés dans le cadre magnifique de la Villa Perret à Neuchâtel, ils reviennent sur une année où tout s’est accéléré.

Quelle émotion avez-vous ressenti à l’annonce du vainqueur de l’édition 2021 du Prix BCN Innovation?

David: C’était une véritable explosion d’émotions, l’aboutissement d’un travail de 5 ans et une reconnaissance, surtout dans le domaine de l’audio, qui n’est pas très connu en Suisse et difficilement compréhensible pour les non-musiciens. Ce prix nous a donné confiance dans notre environnement et nous a permis de faire de magnifiques rencontres pour le développement de notre projet.
Filipe: Nous avons également ressenti beaucoup de fierté en voyant les membres du jury du Prix nous accorder leur confiance. Le bassin économique neuchâtelois est très orienté industrie et les deux autres finalistes étaient justement issus de cette branche. Il était également plus difficile pour nous de convaincre les membres du jury, car nous avions une idée, mais notre plateforme devait être développée, nous n’avions rien de physique à leur montrer contrairement à nos deux concurrents.

Rappelez-nous le but de votre plateforme?

David: Le marché de l’audio est en vogue, il touche autant le cinéma que les jeux de vidéos, il y a énormément de demande de créations de contenus. Notre volonté est de démocratiser la production musicale, créer une offre nouvelle et très qualitative par rapport à la demande, afin que les artistes puissent enfin reprendre le contrôle. Pour vulgariser, nous aimerions faire au marché de la musique ce qu’Uber à amener dans le domaine des taxis, quant à la facilité d’accès des utilisateurs.

Comment a évolué Fragment audio depuis octobre 2021?

Filipe: Nous avons tout d’abord transformé notre Sàrl en SA, puis nous avons dû changer de nom pour pouvoir le protéger. Nous allions créer une nouvelle plateforme, sur laquelle les produits existants de Fragment Audio allaient être distribués. Désormais, we-tweak.com deviendra une plateforme plus globale et par abonnement (SaaS).
David: We Tweak est rapidement devenu une évidence. We pour l’aspect communautaire, et Tweak vient du jargon de l’audio et signifie tourner les boutons, ajuster le son. Les investisseurs sont très contents de ce changement de nom. Nous avons également un brevet en cours sur la technologie qui a été développé, avec l’entreprise neuchâteloise P&TS, qui est également devenue actionnaire du projet. 
Filipe: En parlant d’actionnaires, nous avons effectué une première levée de fonds au niveau local qui nous a principalement permis d’avancer dans le développement IT et notre intelligence artificielle (IA), la protection du nom et le marketing. Nous nous sommes entourés de Finergence, Fondation neuchâteloise pour le financement initial d’entreprises novatrices, du Service de l’Economie du Canton de Neuchâtel (NECO) et pour le développement de la plateforme avec l’implication de VNV comme partenaire des plus compétents. En deux mois nous avons levé plus de CHF 900'000 francs en comptant les 150'000 francs du Prix BCN Innovation, en ouvrant qu’une partie de notre capital.

En quoi le Prix BCN Innovation a-t-il vraiment été un tremplin pour vous?

Filipe: Nous savions que les 150'000 francs promis au lauréat n’allaient pas être suffisants pour développer notre projet. Au-delà du montant, remporter l’édition 2021 du Prix BCN Innovation nous a donné de la crédibilité et nous a permis d’activer des leviers importants.
David: Ce Prix a clairement été un accélérateur grâce aux contacts que nous avons pu nous faire à la suite de notre victoire. Avoir une banque derrière notre projet, qui plus est celle des Neuchâteloises et Neuchâtelois, nous a donnés la crédibilité nécessaire auprès d’investisseurs pour développer notre projet, surtout dans la phase initiale de financement que nous désirions locale. C’est accompli depuis ce printemps. 

C’est donc un véritable alignement des planètes, auriez-vous penser en arriver là aujourd’hui?  

David: Nous ne pensions pas avoir autant de ressources à moduler en si peu de temps. Ce projet a pris une intensité énorme, nous n’avons même pas le temps de prendre du recul. Mais cette intensité nous convient et colle parfaitement à nos personnalités.  
Filipe: Tout s’est emboîté avec comme point de départ la BCN. Ensuite, c’est un véritable concours de circonstance qui a permis au projet de prendre autant d’intensité. Si nous n’avions pas déménagé à la Villa Perret, nous n’aurions certainement pas rencontré Christian Barbier, ancien chef du Service de l’économie du canton de Neuchâtel, qui a énormément contribué au projet en nous faisant profiter de son expertise et de son réseau régional et international. Sa société conseille plusieurs entreprises technologiques depuis la Villa Perret, notamment en appuyant plusieurs levées de fonds. Nous lui avons proposé de rejoindre notre conseil d’administration et il est désormais actionnaire de We Tweak. 
Filipe: Nous ne sommes pas nés entrepreneurs, mais avec l’aide des personnes qui nous entourent dans ce projet, nous apprenons à le devenir jour après jour. 
David: Aujourd’hui, nous avons une cinquantaine de personnes autour de nous, qui contribuent toutes à leur manière au projet, mais avec la même intensité que la nôtre. Nous travaillons avec beaucoup de partenaires et amis, tout le monde met la main à la pâte et nous sommes très reconnaissants de cette belle énergie.

Un peu comme une grande famille? 

David: Oui, et pour nos employés, nous avons conçu les postes que nous aurions souhaité avoir dans nos précédentes expériences professionnelles. Notre volonté est de créer une culture d’entreprise holocratique, où chacun se sent exister à travers le projet et peut apporter des initiatives. Nous sommes fiers de pouvoir apporter cet environnement à nos employés et nous avons noué une véritable relation de confiance avec eux.  
Filipe: Outre la beauté du lieu de la Villa Perret, nous avons tout misé dans le «team spirit». Nos collaborateurs sont présents tous les jours avec une énorme motivation ; il est essentiel qu’ils se sentent bien dans leur cadre de travail. Nous les remercions énormément pour leur implication dans ce projet commun que nous avons avec eux.

 Vers le haut