La BCN Actualites et medias Actualités Le Libor trépasse en 2022, vive le Saron!

Le Libor trépasse en 2022, vive le Saron!

Finance

07.12.2021 , par ​​​​​​​Arnaud Chatagny, collaborateur Trésorerie & Négoce

Dès le début de l’année prochaine, le taux Libor (London Interbank Offered Rate) n’existera plus, à l’exception de quelques produits libellés en dollars.

Pour rappel, celui-ci est notamment utilisé comme taux de référence pour les crédits hypothécaires de courte durée. Son mode de fonctionnement l’avait rendu sujet à diverses manipulations et avait conduit à plusieurs scandales financiers. Il sera remplacé par de nouveaux taux de référence qui varieront selon les pays. En Suisse, les établissements financiers utiliseront désormais le Saron (Swiss Average Rate Overnight Rate).

Les différences?

En quoi le Saron est-il différent du Libor ? La principale différence réside dans son mode de calcul. En effet, contrairement à son prédécesseur, le nouveau taux de référence est basé sur des transactions effectives, qui ont réellement été conclues sur le marché monétaire. Jusqu’à présent, la fixation du taux Libor était basée sur des estimations effectuées par une poignée de participants auxquels il était demandé chaque jour à quel taux ils accepteraient d’emprunter de l’argent.

La procédure de fixation du taux s’opère donc de manière différente. Avec le Saron, le taux est calculé de manière rétroactive. Pour un emprunteur, cela signifie que celui-ci connaitra le taux d’intérêt uniquement à la fin de la période calculée alors qu’avec le Libor, le taux était connu dès le début de la période à venir. Il ne sera désormais donc plus possible d’anticiper à l’avance le taux qui sera effectivement appliqué.

Politique axée sur le taux directeur

Pour la Banque nationale suisse, cette transition n’impliquera pas de changements importants. En effet, même si le taux Libor à 3 mois a autrefois joué un rôle majeur dans la conduite de sa politique monétaire, celle-ci est depuis l’été 2019 principalement axée sur son taux directeur, actuellement fixé à -0,75%. Dans la pratique, le Saron sera donc principalement influencé par le niveau du taux directeur défini par l’institut helvétique.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo. 

 Vers le haut