La BCN Actualites et medias Actualités La génération durable qui réinvente l'économie

La génération durable qui réinvente l'économie

Economie

11.02.2022 , par Gary Sapsford, conseiller Private Banking à la Banque Cantonale Neuchâteloise

Les Millennials présentent des priorités et des attentes très différentes des générations précédentes. La montée en puissance du numérique, de l’économie de partage ou l’arrivée du durable au cœur de la raison d’être des entreprises sont des reflets des transformations apportées par cette génération née entre 1980 et 2000.

Par conséquent, la génération Y devient-elle un thème d’investissement? Oui, car d’ici à 2025, elle représentera 75% de la population active et aura un impact systémique sur l’économie.

Les priorités et les modes de consommations ont évoluées

Ces «digital natives» ont déjà propulsé le numérique dans l’économie avec le télétravail, l’utilisation des outils collaboratifs, les livraisons à domicile ou encore les jeux en ligne.  Certaines entreprises se positionnent en amont de la révolution à venir: métavers, cybersécurité, internet des objets, semi-conducteurs ou réseaux sociaux. Entrés pour beaucoup dans le monde du travail autour de 2008, en période de crise donc, ils ont le sentiment qu’il faut profiter de la vie quand on est jeune. Cette approche les fait davantage consommer pour des événements sportifs et culturels ou des voyages. En parallèle, le bien-être constitue l’une de leurs principales préoccupations avec une hausse des dépenses liées à la santé et à l’épanouissement.

Des attentes durables ambitieuses

Au niveau éthique, grâce à leur conscience durable, ils sont déterminés à devenir acteurs du changement et à faire évoluer la société par l’acte de consommation. Les Millennials attendent des entreprises - via leurs produits et leurs services - qu'elles prennent des mesures concrètes contre le réchauffement climatique ou les inégalités sociales. Cette attitude influence leurs décisions de consommation et le choix de leur employeur. Enfin, ils sont favorables à l'utilisation d'un bien ou d'un service sans l'acheter. Airbnb et Uber sont les cas les plus emblématiques de cette transformation vers l’économie du partage.

Cependant, toutes les tendances ne deviendront pas nécessairement des thèmes d'investissement à long terme. Pour les investisseurs, il est donc crucial de distinguer les thèmes séculaires et durables des opportunités du moment qui sont susceptibles de disparaître.

Une version de cet article est paru dans Arcinfo.

 Vers le haut