Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

Version imprimable

La Chine a la cote

Finance

27.10.2020 , par Jean-Philippe Moullet, conseiller Private Banking Montagnes

Les bourses chinoises connaissent un véritable boom de nouvelles cotations. Les volumes levés sur les places de Shanghai et de Shenzhen totalisent jusqu’ici plus de 47,5 milliards de dollars, un montant généralement réalisé sur une année complète.

L’une des raisons qui expliquent cette dynamique est probablement l’engouement autour du nouveau Nasdaq chinois, baptisé STAR Market. Lancée en 2019, cette plateforme d’échange est une réponse politique du président Xi Jinping au Nasdaq de Wall Street, avec pour objectif ultime de distancer les Etats-Unis dans la course technologique. Son plan est de retenir en Chine continentale les pépites nationales de la tech en leur facilitant notamment la levée de capitaux grâce à un assouplissement des règles d’entrées en bourse.

Jusqu’à présent, le projet a porté ses fruits. STAR est le plus grand marché onshore de Chine en termes de fonds levés cette année, accueillant plus de 22 milliards de dollars d'introductions en bourse et de cotations secondaires.

La plus grosse entrée en bourse?

Un deuxième élément joue un rôle catalyseur dans les nouvelles cotations : le regain d’intérêt pour les actions chinoises, suscité par la rapide reprise économique du pays en tant que premier entré et premier sorti de la pandémie de coronavirus. Depuis les creux du mois de mars, l’indice CSI 300, qui regroupe les 300 principales capitalisations du pays, a ainsi augmenté de 35% en monnaie locale, de quoi faire rougir la majorité des indices boursiers internationaux. Ce mode «risk on», qui reflète un grand appétit pour le risque chez les investisseurs, crée un environnement propice pour toutes sociétés cherchant à s’introduire en bourse.

Les géants de ce monde semblent avoir compris le message. Le chinois Ant Group, propriétaire du système de paiement en ligne Alipay, a depuis peu décidé d’accélérer son entrée en bourse sur le marché STAR de Shanghai et à Hong Kong. Le groupe pourrait lever jusqu’à 35 milliards de dollars, ce qui en ferait la plus grande introduction en bourse de l’histoire.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo. 

 

 Vers le haut