La BCN Actualites et medias Actualités Allô docteur Copper?

Allô docteur Copper?

Finance

09.02.2021 , par Gary Sapsford, conseiller Private Banking

De nombreux acteurs financiers considèrent le cuivre comme le «docteur» des marchés. Largement utilisé dans l’industrie, il tend en effet à diagnostiquer la santé et le bien-être de l'économie mondiale. Cette caractéristique d’indicateur économique lui vaut le sobriquet de «Dr Copper».

La hausse spectaculaire du prix du cuivre depuis 10 mois reflète le nette reprise observée en Chine, qui consomme à elle seule environ 50% de la production mondiale, et la perspective d’un retour à la normale de l’économie mondiale, mais pas seulement.

Composant recherché

Dans le cadre de la transition écologique, le secteur des transports nécessitera de plus importantes quantités de cuivre, notamment avec la mobilité électrique. En effet, il faut environ 80 kilos de cuivre pour un véhicule électrique à batterie, contre 23 kilos pour un véhicule thermique. Les énergies renouvelables sont également très friandes du métal rouge. La quantité de cuivre utilisée dans l’énergie solaire et éolienne dépasse de 4 à 5 fois celle des centrales thermiques traditionnelles. Par ailleurs, ce métal de base constitue un composant clé pour les nouvelles technologies comme la 5G, les réseaux intelligents ou le stockage de l’énergie. La demande devrait donc rester durablement orientée à la hausse.

Tendance haussière durable?

Récemment, les perturbations de l'offre, notamment chez les principaux pays producteurs que sont le Chili et le Pérou, ont contribué à la hausse du prix du cuivre qui a dépassé les 8'000 dollars en janvier, une première depuis 2013. Les cours du cuivre profitent également de la dépréciation du dollar puisqu'une baisse du billet vert rend le métal rouge moins onéreux pour les acheteurs utilisant d'autres devises. Pour savoir si la tendance haussière du prix du cuivre sera durable, il faudra attendre de voir si le déficit entre l’offre et la demande pourra être rapidement comblé. Certains observateurs du marché jouent d’ailleurs la carte de la prudence, prédisant même un excédent mondial dès l’année prochaine. Une chose est certaine : «Dr Copper» continuera d’être un indicateur intéressant de la santé de l’économie mondiale.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.