Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

BCN Tour

 

200e étape de
Daniel Pellaton

 

«Cette course était émotionnellement incroyable»

Placé sous les feux des projecteurs pour être le seul coureur à avoir couru les 200 étapes du BCN Tour, Daniel Pellaton livre ses impressions et son secret de longévité.

La BCN: Mercredi, une forte attention médiatique a marqué votre course lors de la dernière étape de l’édition 2018. Aimez-vous cela?

Daniel Pellaton : Oui, j’adore. Cette course était émotionnellement incroyable. Je suis parti devant avec un T-shirt spécial et les coureurs qui me dépassaient m’encourageaient. Ce n’était vraiment pas une étape comme les autres. J’ai aussi eu le bonheur de franchir la ligne d’arrivée avec mes petites-filles.

Avez-vous quand même regardé votre chrono?

Honnêtement, non. J’ai vraiment essayé de prendre un maximum de plaisir. J’ai notamment fait un bout de la course avec mon ancien chef et nous avons même discuté.

Quel est votre rituel d’après-course ?

Je mange des pâtes et de la viande séchée le lundi et mardi, et le mercredi après l’étape, c’est une bière-saucisse entre amis. Pour les fêtes, c’est peut-être parce que je viens de La Chaux-de-Fonds, mais j’adore l’ambiance de la région de la Brévine.

Ressentez-vous cette pression de ne pas rater une étape ?

Non, je le fais toujours pour le plaisir, mais c’est vrai que j’apporte une attention particulière au BCN Tour. L’année dernière par exemple, j’ai couru avec des problèmes de cœur, contre l’avis des médecins. J’avais aussi participé une fois avec une attelle après m’être cassé le coude lors de la Trotteuse Tissot. Mais avec toutes les épreuves que j’ai déjà subies dans ma vie, comme le cancer que j’ai vaincu a 27 ans, je suis devenu philosophe.

Avez-vous vu l’œil BCNairstory sur Neuchâtel?

Oui, je l’ai aperçu. Il est passé sur nos têtes et je dois dire que le BCN Tour est aussi très apprécié pour toutes ces animations.

Livrez-nous enfin votre secret de longévité…

Je crois que j’ai de la chance, mais surtout une bonne hygiène de vie. Je réserve par exemple l’alcool pour les fêtes. Et il faut croire que le sport et le BCN Tour maintiennent, même si avec l’âge, la récupération s’avère plus difficile. 

BCN tour 200 - Daniel Pellaton
 

Daniel Pellaton ici sur la ligne de départ de la 200e étape entouré de Pascal Schluechter, responsable marketing de la BCN, à gauche et Christophe Otz, organisateur du BCN Tour, à droite.

Les articles liés à BCN Tour

BCN Tour 2018: Entretien avec Christophe Otz

BCN Tour 2018: Entretien avec Christophe Otz

BCN Tour

En savoir plus

Association Neuchâteloise de Course d'Orientation (ANCO)

En savoir plus
 Vers le haut