Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésQue faut-il désormais attendre de Joe Biden?
Version imprimable

Que faut-il désormais attendre de Joe Biden?

Finance

17.11.2020 , par Arnaud Chatagny, collaborateur Trésorerie & Négoce

Même s’il n’a pas encore été formellement élu, notamment en raison de la bataille judiciaire lancée par le locataire actuel de la Maison-Blanche, il apparait clairement que Joe Biden sera le prochain président des Etats-Unis. Que compte-t-il faire durant les quatre prochaines années à la tête du pays ?

Au niveau de la fiscalité, il s’est engagé à augmenter le taux d’imposition des entreprises à 28%, contre 21% actuellement, et à taxer davantage les plus fortunés. Cette mesure devrait toutefois être implémentée dans le futur au vu du contexte difficile traversé actuellement par les entreprises. Sa première priorité devrait surtout s’articuler autour d’un plan de relance budgétaire massif pour aider l’économie à se relever des dégâts causés par la pandémie.

Vers plus d'énergies propres

Sur le plan écologique, Joe Biden prévoit d’investir massivement dans des infrastructures durables et devrait accélérer la transition vers les énergies propres en supprimant notamment les subsides fédéraux pour les sociétés exploitant des énergies fossiles. Son objectif est que les Etats-Unis atteignent la neutralité carbone d’ici à 2050. Il s’est également engagé à rejoindre à nouveau l’accord climatique de Paris.

Même fond, autre ton

Quant aux relations sino-américaines, si la forme devrait changer, le fonds devrait rester plus ou moins le même. Joe Biden adoptera probablement une position ferme sur les pratiques commerciales et le respect des droits humains sans toutefois utiliser le niveau de la balance commerciale comme unique moyen de pression.

Certaines réformes pourraient toutefois être compromises en raison de la répartition des forces au Congrès qui, selon toute vraisemblance, devrait rester divisé entre une Chambre des représentants démocrate et un Sénat républicain. La tâche s’annonce difficile pour Joe Biden. En effet, il aura également la lourde responsabilité de gérer la crise sanitaire et de composer avec une Amérique totalement divisée.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo. 

 Vers le haut