Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasCroissance suspendue au rythme des vaccincations
Version imprimable

Croissance suspendue au rythme des vaccincations

Economie

15.02.2021 , par Marie-Laure Chapatte, responsable Communication & Pôle économique

Le bulletin conjoncturel trimestriel du canton de Neuchâtel a fait peau neuve, en modifiant ou en intégrant de nouveaux indicateurs. Deux fois par année, la BCN se chargera du commentaire introductif. Retrouvez ci-dessous le texte décrivant la situation neuchâteloise, notamment dans l'industrie. 

Par la nature de son tissu économique, tourné vers l’extérieur, le canton a subi de plein fouet le frein brutal du commerce mondial. L’horlogerie a été la plus touchée par le recul des exportations suisses l’an dernier. Pour cette branche, les exportations ont fléchi de 21,8%, à un peu moins de 17 milliards de francs. Et comme ce secteur représente un peu plus de 15% de la valeur ajoutée dans le canton de Neuchâtel, selon l’institut Crea, la région a payé un lourd tribut, notamment sur le front de l’emploi. En effet, la réduction des effectifs horlogers atteint environ 5% sur Neuchâtel, estime la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse.

En retrait en comparaison nationale 

Relevons cette bonne nouvelle dans la dernière enquête conjoncturelle du KOF: aucune entreprise horlogère interrogée n’envisage une réduction du nombre de ses collaborateurs ces trois prochains mois. Tout comme l’activité industrielle en général, le taux d’utilisation des capacités de production est reparti à la hausse et la réserve de travail tend à s’allonger. Certes, comparativement à la moyenne helvétique, les indices cantonaux restent globalement en retrait, mais la tendance – qui devra encore être confirmée - est plutôt vers l’embellie, notamment en termes de production et d’entrées de commandes.

Un brin moins pessimistes

Pas de quoi fanfaronner encore. Les entreprises neuchâteloises manufacturières s’attendent toujours à une dégradation de la marche de leurs affaires, mais elles sont un brin moins pessimistes que lors des dix derniers mois. N’oublions pas que le secteur industriel devrait tirer la croissance neuchâteloise en 2021 (+6,5% selon le Crea). Des effets de rattrapage marqués sont également à prévoir dans les secteurs touchés par les restrictions, comme la restauration, l’hôtellerie, la culture ou le divertissement.

Evidemment, les coûts humains de la pandémie, en particulier quand un proche est touché, sont toujours trop élevés. Ces cicatrices vives, qui chamboulent nos rapports aux autres, persisteront également dans le tissu économique régional. L'économie cantonale a toutefois montré sa résilience dans les crises passées et, grâce aux diverses aides publiques, sa capacité de rebond semble aujourd’hui intacte.   

 Télécharger le bulletin conjoncturel

 Vers le haut