Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésLes banques centrales touchées par le coronavirus ?
Version imprimable

Les banques centrales touchées par le coronavirus?

Economie

18.02.2020 , par Yann Constantin, responsable Trésorerie & Négoce

Au-delà du drame humain ayant déjà touché des milliers de personnes, le coronavirus pourrait aussi avoir des répercussions sur l’économie mondiale et sur les politiques monétaires des banques centrales.

S’il est encore difficile d’évaluer l’impact qu’aura cette maladie sur la croissance en Suisse, les conséquences sur le tourisme et notre industrie d’exportation sont déjà évidentes. De nombreux Chinois, aujourd’hui bloqués chez eux, ne peuvent plus voyager vers les destinations touristiques de notre pays. Pour les entreprises helvétiques, les effets collatéraux s’avèrent aussi compliqués. Il est devenu difficile, voire impossible, de se déplacer en Chine pour aller négocier des contrats, voir des sous-traitants ou proposer ses services. A l’inverse, de nombreuses entreprises chinoises, aujourd’hui paralysées par les mises en quarantaine, peinent à livrer leurs clients internationaux. Une période prolongée dans ce contexte aura des répercussions négatives sur la croissance, tant en Chine que dans les autres pays et les banques centrales pourraient devoir agir.

Soutiens à l'économie en prévision

Aux Etats-Unis, la Réserve fédérale a dit s’attendre à des effets néfastes, sans toutefois pouvoir encore les quantifier. Les analystes prévoient dorénavant deux baisses de taux en 2020 afin de contrer le ralentissement économique et de maintenir l’inflation proche de son objectif de 2%. En zone euro, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne a indiqué que d’autres mesures, telles que budgétaires ou de réformes politiques, devraient accompagner la politique monétaire pour soutenir l’économie. En Suisse, la Banque nationale suisse ne s’est pas encore prononcée mais la forte hausse de la valeur du franc de ces derniers jours pourrait l’inciter à agir. S’il semble prématuré d’affirmer que le coronavirus impactera les prochaines décisions des banques centrales, celles-ci ont probablement déjà établi la liste des éventuels remèdes dont elles auront besoin.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.

 Vers le haut