Afin de rendre votre visite plus agréable, le site www.bcn.ch utilise des cookies.
En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

En savoir plus sur les cookies OK, continuer

La BCNActualités et médiasActualitésDésenchantement éphémère autour des valeurs technologiques
Version imprimable

Désenchantement éphémère autour des valeurs technologiques

Finance

17.04.2018 , par Stéphanie Guillod, conseillère Private Banking

Depuis quelques semaines les valeurs technologiques sont moins à la fête. Décryptage de ce phénomène.

Pendant la période qui a suivi la crise financière, les valeurs technologiques ont été particulièrement à la fête. Après avoir surperformé les indices d’actions globaux (+125%), ces mêmes valeurs sont aujourd’hui malmenées par les investisseurs, inquiétés par la récente vague de mauvaises nouvelles.

Le scandale Facebook lié aux données volées de 87 millions d'utilisateurs a prouvé combien les médias sociaux ont besoin d’être mieux régulés. Le premier accident mortel impliquant un véhicule du transporteur Uber en mode de conduite autonome a quant à lui remis sérieusement en question l’infaillibilité technologique. Enfin, Amazon est devenu l’une des cibles préférées de Donald Trump sur Twitter. Selon le président américain, le géant de l’e-commerce contribue à la fermeture des petits magasins et profite de sa taille pour ruiner le service postal du pays. 

Prises de bénéfices généralisées

Dès lors, il semblerait qu’un environnement réglementaire plus strict et moins favorable se profile pour le secteur, ce qui pourrait impacter le profit des sociétés liées à internet. Les investisseurs l’ont bien compris et ont réalisé des prises de bénéfices généralisées ces dernières semaines. Ainsi, depuis la mi-mars, l’indice MSCI Information & Technology a perdu 6%, alors que le marché d’actions élargi a subi une baisse de 2,7%.

A ce jour, les cours des actions IT se négocient à 18 fois leurs bénéfices anticipés, contre 15,3 fois pour le marché global. Bien que la valorisation du secteur paraisse élevée, elle n’est pas hors normes si l’on considère le fort potentiel de croissance de leurs profits, les fondamentaux demeurant solides.

En revanche, les affaires récemment médiatisées le montrent, les risques ne peuvent être écartés. Outre le durcissement réglementaire, les tensions commerciales qui persistent entre les Etats-Unis et la Chine visent des segments clés de la techno comme la propriété intellectuelle et l’accès au marché. Ces questions ont le pouvoir d’ébranler la confiance des investisseurs. Ainsi, face à ce désenchantement éphémère, il n’est pas exclu que l’évolution spectaculaire des cours du secteur observée ces dix dernières années marque encore le pas, dans l’immédiat du moins.

Une version de cet article est parue dans Arcinfo.

 Vers le haut